QUESTIONS PRÉNUPTIALES : QUAND L’INFERTILITÉ ET LE NON-DESIR D’ENFANT S’INVITENT

Décider si l’on reste marié, si l’un des partenaires s’avère infertile ou stérile n’est pas nécessairement ce qui vient à l’esprit lorsque de potentiels époux se rencontrent. En effet, lorsque deux personnes s’accordent sur le désir d’enfant la conversation se dirige plutôt sur l’âge de l’apprentissage du Coran des futurs enfants, le choix d’une instruction dans une école confessionnelle ou une école laïque.

Pourtant ces questions devraient se trouver au cœur des discussions prénuptiales, car elles déterminent également l’avenir et la longévité d’un couple.

Lire la suite

DES ÉPOUSES DU PROPHÈTE : FEMMES SANS ENFANT PAR CIRCONSTANCES

Malgré le titre de « mère des croyants », des femmes du prophète ont vécu sans enfant.

Cette expression « mère des croyants » provient du Coran (Sourate 33 : 6). Cette appellation rend les femmes du Prophète Mohammed illégitimes comme épouse après son décès. Le terme de « mère » devient symbolique.

Lire la suite

MUSULMANS CHILDFREE (SANS ENFANT PAR CHOIX) : AMNESIE COLLECTIVE OU MEMOIRE SÉLECTIVE ?

Se déclarer Childfree sans enfant par choix constituerait une hérésie. C’est du moins ce qu’affirment certains prédicateurs dans des interventions un peu plus nombreuses sur le sujet des personnes sans enfant depuis récemment. Les personnes sans enfant par circonstance semblent avoir la sympathie des prédicateurs : le statut de musulmans leur est encore accordé.

En revanche, les musulmans choisissant de ne pas procréer inquiètent des prédicateurs et des théologiens. Cette décision ne serait pas islamique. Or, Childfree (demeurer sans enfant par choix) n’est ni une invention du XXIe siècle ni une pratique occidentale réservée aux non-musulmans.

Lire la suite

SANS ENFANT PAR CIRCONSTANCE : DIFFERENCE ENTRE ESPOIR ET PATIENCE ?

L’espoir peut-il prendre fin ? Seul le cœur peut nous le dire, le cœur constitue notre boussole. Le Divin a probablement inventé l’espoir pour nous permettre de continuer d’avancer en toutes circonstances. Néanmoins, le Coran évoque la patience plutôt que l’espoir.

L’espoir dans un registre chrétien représente la confiance dans le Divin. Dans le contexte islamique, la foi équivaut à la quiétude d’esprit, une confiance dans le Très-Haut.

Lire la suite

LES PERSONNES SANS ENFANT : IMMATURES ?

Qu’est-ce que la maturité ?

Pour de nombreuses personnes, dans et en dehors des communautés musulmanes, la naissance d’un enfant donne accès à la maturité. Une maturité très souvent associée à la compétence d’un individu, dans son travail par exemple. Ainsi, une tâche mal exécutée résulterait d’une immaturité directement liée au statut de personnes sans enfant.

Dans certains imaginaires, la maturité serait donc liée au statut de parent. Autrement dit, de la bonne santé des ovules, des spermatozoïdes et de leur bonne utilisation dépendrait la maturité d’un individu.

Lire la suite

CONTINUER D’APPRECIER LE MOIS DE RAMADAN

Période spirituelle et surtout festive, le mois de Ramadan se transforme pour certains hommes et femmes sans enfant (hse et fse) en un mois pénible.

Le mois de Ramadan correspond au mois de l’espoir, de la spiritualité avec un grand S, et de la formulation de vœux, énormément de vœux même si c’est le pardon que nous devrions rechercher en premier.

Lire la suite

EN ISLAM : CELIBATAIRE SANS ENFANT- UN STATUT COMME UN AUTRE

Au XXIe siècle, vivre célibataire sans enfant représente la double peine alors qu’à une période dans le passé au premier temps de l’islam, être célibataire sans enfant ne constituait qu’un statut parmi d’autres. Alors que s’est-il passé ?

Les cultures et les différentes interprétations de textes sacrés, servant des ambitions politico-religieuses, expliqueraient en grande partie ce grand écart.

Lire la suite

LE MOT FAMILLE – QUEL SENS LUI DONNER ?

« Réservé aux familles », « family friendly », « amener votre famille », « il/elle a une famille maintenant ! », « viens avec ta petite famille ! », « j’ai une famille maintenant » … vous avez vu ou entendu ces expressions. Ces expressions, à notre époque, discriminent. La raison en est simple : le mot famille désigne régulièrement un couple avec au moins un enfant ou un parent célibataire.

Le sens moderne du terme pose un problème, à mon sens. L’affirmation j’ai une famille maintenant, sous-entendant, « j’ai des enfants maintenant » exclue toute personne sans enfant d’une structure familiale propre. Avoir une famille se réalisant dès lors qu’un enfant partage la vie d’un couple.

Lire la suite

PAUSE VIDEO : QUAND UNE SERIE EXPLORE TOUTES LES FAÇONS D’ETRE SANS ENFANT

Good Doctor, une série américaine, se déroule dans un hôpital avec un personnage principal porteur de handicaps. On y retrouve également d’autres personnages de la vraie vie d’une grande ville : des personnages de toutes les couleurs avec des tailles, des formes et des parcours différents. Voilà pourquoi cette série me passionne, mais pas seulement ; les sujets abordés engendrent des réflexions, des questions aux réponses teintées de gris. Rien n’est jamais tout blanc ou tout noir. Le téléspectateur est l’unique juge et s’interroge sur le droit à mourir, le secret médical, etc.

Cela dit, j’ai remarqué un thème récurrent dans Good Doctor, les façons d’être sans enfant.

Lire la suite