LES PERSONNES SANS ENFANT ET LE MAUVAIS ŒIL : VICTIMES OU BOURREAUX ?

Victime ou source de mauvais œil pour les parents ? D’abord jugées victimes du mauvais œil, les femmes sans enfant (le mauvais œil se conjugue aussi au féminin !) passé un certain âge, deviennent bourreaux ; elles seraient à l’origine de supposé mauvais œil. Elles sont donc à éviter.

Dans des communautés musulmanes, concevoir des enfants constitue une obligation. Beaucoup de musulmans ont la conviction que c’est une baraka, au mieux une récompense divine. Ces mêmes personnes expliquent l’absence d’enfant par une action punitive du Divin. Ayant cela à l’esprit, la famille ou les parents d’un nouveau-né redoutent les visites d’une femme sans enfant (fse) ou d’un homme sans enfant (hse).

Lire la suite

FEMME SANS ENFANT DANS LE PAYS LE PLUS FERTILE DU MONDE

« En donnant la vie, tu as perdu la tienne et moi, je meurs à petit feu en ne la donnant pas ». Dans son documentaire Arbre sans fruit (voir extrait ci-dessous), Aicha Macky, réalisatrice nigérienne, adresse ces mots à sa mère, morte en couche.

Le documentaire se voulait d’abord un récit sur la mortalité en couche au Niger, pays au taux de fécondité le plus élevé au monde. Puis constatant la pression et le regard pesant sur elle parce qu’elle ne parvient pas à enfanter après quelques années de mariage, Aicha Macky décide de raconter les femmes sans enfant, de leur donner la parole.

Lire la suite

SANS ENFANT EN TURQUIE

Les principes de l’islam reposent sur la justice et la paix. Qu’en est-il dès lors que l’on évoque les femmes sans enfant ?

Quels impacts concrets ont les hadiths (propos et actes attribués au Prophète Mohammed) et les dires des musulmans dans les communautés musulmanes ?

Les musulmans, pratiquent des traditions et évoluent dans des cultures diverses. Le traitement de la femme sans enfant varie en fonction de celles-ci en adoptant cette même ligne directrice : la mise au ban de la femme sans enfant.

Lire la suite