PAUSE VIDEO « To kid or not to kid »

To Kid or Not To Kid de Maxine Trump

Vouloir des enfants ou pas ? Enfanter ou ne pas enfanter. To Kid or not To Kid. Cette question en anglais est le titre du documentaire de Maxine Trump. La réalisatrice au début de la quarantaine se pose la question. Elle ne considère pas en vouloir mais reste ambivalente. À travers sa quête de réponses, la pression sur les femmes pour être mère éclate au grand jour. En effet, cette pression circule dans toutes les sociétés et communautés religieuses .

Dans To Kid Or Not To Kid, Maxine Trump rencontre des femmes aux parcours et choix concernant les enfants totalement diffèrents. Une jeune femme veut une stérilisation : elle ne désire pas d’enfant et souhaite en finir avec les méthodes de contraception, lesquels ne sont pas fiables à 100 pour cent.

Le cheminement de cette femme pour obtenir cette stérilisation révèle le rôle assigné à la femme : le rôle de mère. Son jeune âge dissuade les médecins à procéder à cette opération pour autant lorsqu’il s’agit de jeunes hommes, l’opération ne semble pas aussi compliquée. L’égalité femme-homme n’existe pas. Le parcours plein d’embuches pour obtenir une stérilisation se détermine en fonction du rôle attribué à la femme, celle de génitrice. Son souhait d’enfanter ou de ne pas enfanter n’est pas pris en compte.

Conséquences Des Pressions

 C’est pourquoi, les réflexions dans lesquelles nous plonge To Kid Or Not To Kid importent parce qu’elles nous donnent à voir les conséquences de la fonction octroyée à la femme. Maxine Trump discute avec une mère, laquelle malgré sa joie d’être maman aurait préféré attendre un peu plus avant de procréer si elle avait su la difficulté qui l’attendait.

On parle bien des joies de la maternité sans cependant avouer en public les difficultés qui les accompagnent.

Le témoignage peut être le moins entendu en face d’une caméra, c’est celui de la mère qui regrette d’être mère ; un regret ressenti des secondes après avoir vu le visage de son enfant pour la première fois. Elle explique son refus d’être parent avant sa grossesse, la pression de son entourage, puis son ambivalence.

Tous les récits de ces femmes et les questions de la réalisatrice Maxine Trump sur son propre choix rendent ce documentaire essentiel pour avancer dans les discussions sur les femmes et les hommes sans enfant. Il est question d’homme également à travers le témoignage du mari de Maxine Trump.

Aujourd’hui, ce documentaire est traduit dans plusieurs langues. Des éducateurs l’envisagent même comme outil d’enseignement dans des écoles. Un tel documentaire reste en effet nécessaire pour s’informer et informer les jeunes générations du choix qui s’offre à eux concernant la parentalité en dépit du regard de la société. Il constitue également un bon support pour aborder la question du vouloir et ne pas pouvoir enfanter.  

Photo © Katii Bishop

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s