LE DROIT À LA DÉCEPTION VOULU PAR L’ISLAM SUPPRIMÉ PAR LES MUSULMANS

J’ai écouté la discussion organisée par Yvonne John ; des chrétiennes et une musulmane échangeaient sur la condition des personnes sans enfant dans leur communauté religieuse respective. Haneefa Muhammed, musulmane, a confié la difficulté à partager sa douleur, le deuil de ne pas être mère avec ses sœurs musulmanes. Elle a expliqué être toujours renvoyée aux prières alors qu’elle souhaitait juste partager ce qu’elle ressentait.

Cela m’a renvoyé à ma propre histoire, pas nécessairement en tant que Fse (femme sans enfant), mais entant que personne traversant comme tout un chacun des périodes difficiles. Je me suis adressée à des amis de confessions musulmanes ou des connaissances de confessions musulmanes et très vite je me suis rendu compte de la complexité à exprimer des sentiments, une fatigue morale, spirituelle. Parce que très vite on m’invitait à écouter une histoire de prophètes pour me signifier qu’ils avaient vécu pires. On me conseillait la patience.

Seulement ces histoires ne sont pas là pour nous conduire à supprimer nos émotions ou à les taire, mais elles existent pour nous encourager.

Des créatures imaginaires : impossibles modèles pour des êtres humains

Cependant, ces récits ne peuvent devenir des encouragements que lorsque l’on attribue à ces prophètes le statut d’être humain, de créatures faillibles avec des défauts exprimant des émotions comme la colère, la déception.

Or, nous avons au fil des siècles construit des images de personnes saintes ; même le Prophète Mohammed dont il est rappelé à maintes reprises dans le Coran qu’il n’est qu’un être humain, devient un homme saint.

Tous ces prophètes ne peuvent donc plus être des modèles, des sources d’inspiration et nous encourager dans nos épreuves. Au contraire, si l’on se réfère uniquement aux dires dans nos communautés musulmanes, leurs récits deviennent sources d’angoisse, de rejet.

De nombreux sermons et conférences sont donnés de manière abstraite, les prêcheurs ou conférenciers héritent quelque part du statut de personne parfaite. Si bien qu’ils n’expriment que très peu d’histoires personnelles, d’anecdotes où ils ont été en colère contre Dieu par exemple, ou lorsqu’ils ont éprouvé des difficultés à surmonter un deuil.

L’auditoire n’a plus qu’à appliquer les conseils abstraits. Finalement, des prières et de bonnes actions suffiraient pour que tout se déroule comme on le souhaite dans notre vie.

Redonner le statut d’être humain aux prophètes

Pourtant en regardant de plus près, les histoires d’hommes et de femmes dans le Coran sont bien les récits d’êtres humains. Il nous est rappelé qu’il se trouve des leçons dans ces récits.

Jonas n’a-t-il – pas fuit ? N’a-t-il pas exprimé sa déception de la décision divine allant à l’encontre de ce qu’il avait imaginé ?

Et Moïse dans la sourate 18, impatient devant les enseignements que lui transmet le Kidr ? Et le Prophète Mohammed ? La sourate 93 vise à le rassurer. Il a sans doute pensé être abandonné par Dieu.

En effet, en fonction des commentaires, le Prophète Mohammed n’aurait reçu aucune révélation pendant 12 ou 50 jours, ses opposants se moquaient de lui. Dans certains commentaires, il est stipulé que le Prophète aurait arrêté ses prières nocturnes plusieurs nuits. Le Prophète, un mortel, était aussi en proie aux doutes, à des moments de découragements.

La suppression de l’humanité du Prophète et des autres figures coraniques crée donc, à mon sens, une frustration spirituelle inutile.

Ne pourrait-on pas simplement accepter d’entendre la douleur, offrir de l’empathie et plus tard de la compassion, c’est-à-dire chercher à apaiser la souffrance ; plutôt que d’enjoindre les croyants à adopter des comportements que les prophètes eux-mêmes n’ont jamais eus ?

© Crédit Photo Pexels-nappy

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s